• 1  milliard de personnes ont des maladies chroniques respiratoires dans le monde, ce qui représente 13 % de la population.
  • 4 millions de décès par an.
  • 4 millions d’asmathiques en France avec 30 % d’augmentation prévue dans les 10 prochaines années.

Le souffle, c’est la vie.

La respiration est le premier et le dernier mouvement chez l’être humain.

Le souffle commande à tous  les autres secteurs physiologiques. Saviez vous que les  poumons sont le seul organe du corps humain à être en contact direct avec l’extérieur ?

La respiration a également une puissante influence sur le rythme cardiaque et le système nerveux autonome, partie du système nerveux responsables des fonctions non soumises au contrôle volontaire.

La respiration est une véritable baguette magique :

  • C’est oxygéner et dynamiser le corps et l’esprit à chaque inspiration
  • C’est le désintoxiquer et le détendre à chaque inspiration
  • C’est provoquer un véritable massage des organes digestifs

D’où la nécessité de pratiquer régulièrement la cohérence cardiaque. Mais de quoi s’agit-il ?

La cohérence cardiaque est la résonnance entre la respiration et le rythme cardiaque qui assure la tonification recherchée : on l’obtient en ralentissant volontairement la respiration sur un rythme de 6 respirations complètes par minute. Pensez à respirer en utilisant votre ventre plutôt que la respiration par la poitrine.

  • Si vous cherchez un équilibre, vous inspirer pendant 5 secondes et vous expirer pendant 5 secondes.
  • Si vous voulez vous dynamiser, vous inspirer pendant 6 secondes et vous expirer pendant 4 secondes.
  • Si vous cherchez à vous détendre, vous inspirez pendant 4 secondes et vous expirez pendant 6 secondes.

En s’entrainant régulièrement, vous pourrez facilement utiliser cette respiration en situation de stress, et dès le début de la pratique, vous sentirez les effets positifs sur votre moral, votre lucidité d’esprit, votre vitalité.

Si vous n’avez jamais travaillé sur votre souffle, je vous invite tout d’abord à découvrir votre respiration et votre rythme.

Pour tester votre respiration, procédez de la façon suivante :

  • Installez vous confortablement, assis ou debout, et placez une main au dessus de la poitrine et une main sur l’abdomen.
  • Sentez le mouvement des mains sous l’effet de la respiration, elles doivent se soulever en même temps avec une légère avance pour la main de l’abdomen. Si ce n’est pas le cas, soyez attentif à celle qui bouge.
  • Si c’est la main du haut, votre respiration est courte et rapide, elle accélère votre cœur, si c’est la main du bas, c’est une respiration par le ventre, elle favorise le calme mais vous devez pouvoir faire monter la poitrine pour respirer complètement.
  • Si vous ne pouvez pas respirer facilement dans les deux zones en même temps, sans lever les épaules, sans forcer, votre diaphragme est peut être bloqué, reportez vous à l’exercice pour entrainer et débloquer le diaphragme.
  • Vous allez ensuite expirer lentement et profondément en comptant dans votre tête le temps qu’il vous faut pour vider tout l’air des poumons, puis vous inspirez également profondément en comptant à nouveau. Prenez conscience de ce qui a été le plus difficile. Essayez de vous caler sur le temps le plus long (idéalement 6 à 8 secondes), vous identifierez rapidement votre difficulté et vous pourrez choisir l’exercice adapté.

Pour débloquer et tonifier votre diaphragme : inspirez par le ventre en le laissant se gonfler et bloquez votre souffle en fin d’inspiration. Restez en apnée et poussez votre diaphragme vers le haut, comme pour faire passer l’air du ventre à la poitrine ( vous pouvez vous aider en rentrant le ventre), puis sans expirer, descendez le diaphragme comme pour déplacer l’air de la poitrine au ventre (pour vous aider vous pouvez gonfler le ventre). Et recommencez ainsi jusqu’à ce que vous ayez besoin de vider l’air….

Au travail maintenant !!

En conclusion de cette première page de conseils que je vous communiquerai très régulièrement sur mon site, n’oubliez pas ces premiers conseils sur la respiration :

  • Favorisez l’entrée et la sortie de l’air en pratiquant une rétention de respiration (se mettre en apnée)
  • Sur une fin d’inspiration pour favoriser l’échange gazeux
  • Sur une fin d’expiration pour favoriser l’entrée de l’air
  • L’inspiration tonifie, dynamise et oxygène, l’expiration détend, calme et désintoxique.
  • La respiration par le ventre et par le nez apaise.
  • Le diaphragme est le muscle important de la respiration, il doit être souple et tonique pour monter et descendre et masser les organes digestifs.
  • La respiration peut être contrôlée.
  • la respiration influence le nerf vague et régule la pression artérielle.

A très bientôt pour d’autres conseils dans cette rubrique, nous aborderons le repos, les huiles essentielles, le diététique chinois, et beaucoup d’autres sujets passionnants.